Tous les soirs, lorsque la lumière naturelle commence à se faire rare, nous allumons systématiquement nos éclairages. Ce geste si anodin est très facile à réaliser ! La main sur le bouton poussoir et la lumière jaillit dans toute la pièce. Pourtant, quand on réalise des travaux d’électricité à la maison, brancher un interrupteur devient vite plus simple à dire qu’à réaliser. Grâce à CD Engineering, votre électricien agréé en région bruxelloise, vous allez découvrir comment faire correctement le branchement de votre interrupteur simple allumage ou va-et-vient.




branchement interrupteur

Les pré-requis pour les branchements

Avant toute opération sur votre circuit électrique, il est très important de couper l’alimentation générale. Un appareillage toujours alimenté est un appareil dangereux dans tous vos montages et travaux électriques. Nous vous recommandons également de vérifier que votre circuit est hors tension. Pour vous garantir une sécurité optimale, vous pouvez aussi travailler avec des outils isolés.

Pour commencer, il est primordial de passer par un peu de théorie. Nous allons distinguer la différence entre un interrupteur à simple allumage et un va-et-vient. Le premier est le plus facile à réaliser car chaque bouton poussoir contrôle un éclairage. Il se connecte simplement aux bornes correspondantes sur votre tableau électrique grâce à deux fils : le neutre et la phase. Si vous cherchez à brancher deux points de commande sur le même circuit, vous devrez connecter des va-et-vient.

Comment faire le branchement d’un interrupteur va-et-vient ?

La première étape du branchement d’un interrupteur va-et-vient passe par la visualisation du schéma électrique. Dans ce type de branchement, seul le fil de phase diffère du plan électrique habituel. Le fil neutre (bleu) et le fil de terre (vert – jaune) raccordent directement l’éclairage au tableau électrique. Le premier interrupteur va-et-vient est branché à la phase tandis que le second câble relie directement l’éclairage. Deux autres fils électriques appelés “fils navettes” connectent à leur tour les deux interrupteurs.

Si vous construisez une nouvelle habitation et que vous créez un branchement d’interrupteurs va-et-vient, il faudra percer des trous dans vos murs. Si vous rénovez votre installation électrique, vous pouvez alors travailler sur les fils de votre ancien interrupteur.

Les différentes étapes du branchement d’un interrupteur en va-et-vient

Après avoir compris en théorie le branchement d’un interrupteur, la seconde étape concerne la pratique. Pour ce faire, vous devrez commencer par identifier les différents fils utiles : le fil appelé “phase” et les fils navettes. Ensuite, munissez-vous du nouvel interrupteur va-et-vient à installer. Connectez les fils aux bornes correspondantes. La phase se branche sur la borne L tandis que les deux fils navettes se connectent sur les bornes 1 et 2. Quand cette opération est faite, rangez soigneusement tous les fils dans la boîte d’encastrement. Veillez à ce qu’aucun câble ne se coince ou ne s’abîme durant la manipulation. Vous pourrez ensuite sécuriser le branchement d’interrupteurs à l’aide des fixations adéquates fournies, puis installer la plaque de finition. Recommencez l’opération autant de fois qu’il n’y a d’interrupteur va-et-vient à connecter. Insérez cette fois-ci la phase commandée à la borne L reliée à l’éclairage.

Quand tout ceci est terminé, remettez le courant électrique et profitez de votre nouvelle installation. Quoi qu’il en soit, suivez toujours à la lettre la notice explicative fournie avec votre interrupteur. Si l’opération s’avère trop complexe, entrez en contact avec un électricien certifié comme CD Engineering qui vérifiera votre raccordement et assurera une installation électrique 100% fonctionnelle.